ANALYSES DE DEBATS

Liste complète des analyses


15/06/2001 - ANALYSE D'UN DEBAT ET DE VOS CONTRIBUTIONS
Des nouveaux
pas comme les autres...


Par Mathias Waelli

Analyse du débat proposé sur le site et intitulé :
"Quelle influence peut avoir, selon vous, l'arrivée d'un remplaçant "qui sait tout" sur les autres lofteurs ?"

Tirer un bilan de qualité d'un forum au thème léger, ne sera pas chose facile... Une analyse intéressante de ce débat tient de la micro-sociologie et demanderait beaucoup de travail. Il faut relever, avec le concours de " Tout Le Monde ", que la question ne remettait pas en cause les fondements de l'émission. Sa persévérance à nous le rappeler nous incite à mettre en avant une partie de ses propos : " Forcément, si vous répondez à ces questions, vous alimentez la popularité de l'émission, puisque vous présupposez qu'elle existe. Il faudrait, d'abord , se demander si une telle émission doit exister. (...) Là est mon vrai problème (...) Je n'irai pas jusqu'à dire que ce sondage participe a la banalisation du phénomène, mais je ne pense pas que l'aversion majoritaire pour l'émission qui ressort en lisant l'ensemble des réponses sera de nature a nous rendre justice ".

Ce sujet ne remet pas en cause les fondements de la real TV. Pourtant, nous avons pris plaisir à réfléchir à cette question. Alors que le groupe de candidats a trouvé un équilibre lié à la possibilité d'avoir une intimité, au moins les uns par rapports aux autres, voilà qu'arrive un nouvel habitant connaissant toutes les subtilités des relations entre les lofteurs ! Son savoir devient aussi un enjeu pour les autres. Chacun a son avis sur la question. Comme toujours, certains découvrent des significations, pour le moins originales, à la question posée, à l'image de Matt. Son interprétation de " qui sait tout sur les autres lofteurs " dépasse nos prévisions : " Quelqu'un qui sait tout ? De qui parlez-vous ? Philippe peut-être ! J'ai peur pour ceux qui considèrent que Philou est omniscient."

Heureusement, pour la majorité des intervenants, le sujet était explicite. Parfois, on regrette l'arrivée d'un nouveau, en raison d'une éthique de jeu. René note que " l'égalité des chances, si l'on peut dire, n'est plus respectée (...) le jeu est devenu faussé ". Il nous rappelle ce que l'on a souvent tendance à oublier : Loft Story, conçu comme un jeu, obéit à une déontologie. Les spectateurs attendent aussi une cohérence dans les évènements programmés par la chaîne. Cette même volonté de respect des règles les avait déjà amenés à s'insurger contre l'éventualité d'un scénario imposé par M6 dans la première fiction réelle ".

Les possibilités de scénario sont multiples et chacun s'y essaye un peu. David nous propose deux solutions possibles : " Jusque là, l'oeil de la caméra était gérable pour eux parce que personne de ceux qui les regardaient n'avait de contact avec eux, mais maintenant, c'est le bordel, car toutes les confidences des uns et des autres sont connues par un des participants. A mon avis, il n'y a que deux possibilités envisageables : Soit tout le monde va essayer d'être super copain avec lui, et là je ne dis pas la tension entre les autres occupants. Soit alors ils vont au contraire se liguer contre lui, mais là, à priori, ça ne semble pas être le cas. Je pense que les candidats ont été judicieusement choisis trop individualistes pour oser avoir confiance dans leur union." S'appuyant sur des expériences anglaise, Lewis prédit le départ prochain du nouvel arrivant. " Après que le tricheur 'Nasty' Nick Bateman a été jeté de la maison, il a été remplacé par Claire, une fille un peu comme Loana, belle, siliconée, etc... Elle n'était pas tout à fait acceptée par les autres et est repartie dix jours plus tard. Le résultat n'a pas été touché par ces incidents. Pourquoi pas introduire une nouvelle personne si quelqu'un part de sa propre volonté ? "

Se nourrissant lui-aussi des exemples étrangers, Yves, s'interroge de nouveau sur le rôle de la production : " N'oublions pas qu'il s'agit d'une émission vendue "clés en mains", c'est à dire que tout est prévu, parfois jusqu'à la couleur de la cravate du présentateur ! Alors, vrai nouveau venu ou trublion pré-programmé? Reconnaissons que sa venue sert de déclencheur, d'électrochoc idéal pour relancer le spectacle... ". El Nononito, voyant également l'intérêt de la production dans cette nouvelle arrivée, en souligne le caractère pervers : " Finalement, tout cela ressemble fort à une expérience de laboratoire (...) et ce sont de braves jeunes gens certes relativement ignorants mais volontaires qui en sont les victimes, expiant sur l'autel du sado-masochisme leur trop courte jeunesse ".

Des visiteurs, à l'âme de détective, relèvent des indices visant à démontrer leurs prévisions. Pomme remarque déjà des différences de comportement, liées à son savoir extérieur : " Il met une serviette autour de lui, enfile par-dessous son caleçon et retire en vitesse sa serviette pour enfiler son jean. Il est évident donc qu'il fait plus attention aux caméras que les autres ! " L'analyse (non dénuée d'humour)de Doctom Dr, terminera ce survol de pronostiques. Elle se fonde sur une minutieuse analyse des stratégies de Fabrice, engagées à la lumière de ses connaissances : " Fabrice a voulu tirer profit des réactions provoquées par le Loft dans l'opinion publique - 1- Ils sont tous débiles, ça vole bas, ils ne font rien d'intéressant " sur ce point il constate qu'il joue la carte du " mec posé (...) [il le cite] Steevy et Jean-Edouard c'est des gosses pour moi ! Il a ramené ses maracas pour jongler, ça fait de l'animation (il a arrêté rapidement, les mecs qui font ça c'est sympa 10 secondes dans la rue, si tu craches du feu en même temps), il s'est pris pour Virenque dans le Galibier sur le Home Trainer... " l'autre point concerne sa relation avec les autres " 2- La cote de popularité de Loana, Delphine, Christophe " et implique la stratégie suivante : " Il a commencé à dire, avant d'entrer, qu'il aimait bien les grandes jambes, qu'il se voyait avec Loana ou Delphine (...) Il a cherché très rapidement à se faire de Christophe un ami, mais celui-ci sait qu'il est un vainqueur en puissance et ne fera de cadeau à personne. " Doctom Dr tire des conclusions d'avenir : " dès que chaque lofteur aura éliminé sa bête noire, il virera Fabrice par défaut parce qu'il est chiant ".

Cette intervention date déjà de plusieurs semaines, ce qui, dans le cadre d'une vie de lofteur correspond à des années. Notre recul pourtant ne nous permet pas encore de voir plus loin que dans sa boule de cristal...





Recevez notre newsletter !
  
inscription désinscription



Toutes les analyses de débats

Tous les articles

Toutes les contributions





Affichez notre bannière !



Hit-Parade